• appun baniere.jpg
  • dielette web.jpg
  • 100_1939 - rduite.jpg
  • st marcouf web.jpg
  • ports-barfleur-pour baniere.jpg
  • phare dielette rduit.jpg
  • chausey baniere.jpg

BAR: Le combat continue… signez la pétition !

Le quota à un bar/jour/pêcheur n'a pas été validé lors du conseil des ministres européens qui s'est réunit pour la définition des quotas de prélèvements et la gestion durable de la ressource halieutique.  Pour cette espèce, aucun accord n'a été obtenu  permettant de dégager une solution équilibrée entre pêche professionnelle et pêche de plaisance.

Avec votre soutien, les fédérations ont joué un rôle prépondérant dans cette décision lors d'une rencontre avec les conseillers du secrétaire d'état chargé des transports de la mer et de la pêche, Alain Vidalies le 9 décembre, au cours de la quelle ils ont pu exposer leur point de vue et leurs propositions constructives.

Les discussions doivent se poursuivre en 2015, le combat continue, le rassemblement des pêcheurs loisir demeure crucial.

 Signez et faites signer la pétition !

Il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous

http://www.mesopinions.com/petition/politique/quota-peche-loisir-1-bar-jour/13154

 

                                                                  Le Comité Directeur de la FNPPSF

 

Un poisson par jour ? C'est une part de rêve qu'on nous enlève ! Ouest-France 30 novembre 2014.

 << Un poisson par jour ? C'est une part de rêve qu'on nous enlève ››

Le comité 50 de la pêche maritime de loisir regroupe 21 associations et 2800 pêcheurs amateurs sur les côtes manchoises.
Jean Lepigouchet, président du comité 50, a passé en revue les sujets brûlants ».

La pêche au bar « condamnée»
C'est l'avis du comité 50 au vu de la proposition de la Commission européenne qui veut limiter les prises de la pêche de loisir a un bar par jour et par pêcheur. « Cela menace gravement notre activité. Nous avons donc réagi en mettant en ligne une pétition ››,
a annoncé le président. Claude Périers, conseiller général, a renchéri « Limiter à une prise par jour, c'est une part de rêve qu'on
nous enlève. Ce ne sont pas les pêcheurs amateurs qui ont un impact sur la ressource. ››
Le député, Stéphane Travert, secrétaire du groupe d'études Mer, pêche et souveraineté maritime, s'est voulu rassurant. « C'est Fheritage que nous a laissé la commissaire européenne à la pêche, Maria Damanáki avant de partir. Nous espérons être mieux
entendus par le nouveau commissaire européen à la pêche. Alain Cadec, député européen, travaille en ce sens. ››. Jean Lepigouchet s'est dit assez optimiste. « Une mesure aussi stupide et restrictive ne passera pas. ››

Samedi matin a Créances, les pêcheurs amateurs sont venus nombreux à /assemblée générale du Comité 50 de la pêche
maritime de loisir, présidée par Jean Lepigouchet.

« A la solde de la pêche pro ››
Le décret régissant la pêche de loisir date de 1990. Il assujettit la pêche de loisir à la pêche professionnelle. « A quand une politique de pêche de loisir clairement affichée en France"? La pêche professionnelle n'est pas notre ennemie mais nous n'avons que peu de critères en commun si ce n'est les tailles.


Recours devant le tribunal administratif
L`arrêté de la direction interrégionale de la mer ne passe toujours pas. Il réglemente l'accès des pêcheurs a pied aux installations conchylicoles. « La conchyliculture peut interdire la pêche voire même la traversée à pied de sa concession ››, précise Jean Lepigouchet. « On fait comment pour aller pêcher à la Tour du Ronquet, elle est entourée cle concession. Quid du domaine public? a soulevé un pêcheur amateur. Devant la multiplication des incidents entre conchyliculteurs et pêcheurs amateurs, le comité 50 a demandé un recours gracieux, recours rejeté par le préfet de Haute-Normandie. « Nous avons donc porté cette semaine un
recours devant le tribunal administratif. ››

Natura 2000
Le président a invité les associations a suivre les évolutions des projets Natura 2000 sur les côtes manchoises de
la Pointe d'Agon jusqu à Cancale et Siouville-Hague. « Car ce qui s'est passé pour Natura 2000 dans l'Est du Cotentin fut remarquable : les associations cle pêche de loisir ont fait bloc devant l'administration. La zone initialement retenue par la
Dreal et l'AAPM a été nettement réduite sur la zone de Saint-Vaast-la-Hougue. ››
Céline GUITTON.

Retour sur l'Assemblée générale du Comité Manche de la Pêche Maritime de Loisir

L'assemblée générale du comité départemental de la pêche maritime de loisir se tenait Samedi 30 novembre à Créances.

En présence du Député Stéphane TRAVERT, Claude PERIER Conseiller Général, L'Amiral Daniel DECHAVANE responsable départemental de la  SNSM, et environ 150 pêcheurs de loisir, nombreux sujets ont été débattus, "un bar par jour et par pêcheur", accès dans le moulières, Natura 2000 mer ....

 Conclusion "imagée"  du Président Jean LEPIGOUCHET:

Il m’arrive souvent d’imaginer ce que sera la pêche de loisir dans vingt, trente ou cinquante ans. Tout d’abord, y aura-t-il encore de quoi pêcher ? Et si oui, aurons-nous un permis ? Acquitterons-nous un droit d’accès à la ressource ? Devra-t-on remplir un carnet de prélèvement ? Nous imposera-t-on des quotas drastiques ? Si on en arrive là, on aura tué le plaisir ; la devise du CPAG « pour qu’une partie de pêche reste une partie de plaisir » sera à ranger au rayon des souvenirs. Nos petits-enfants découvriront les joies de la pêche au travers de photos et vidéos des années heureuses.

 

 

Le rapport moral et d'activité,

Lire la suite : Retour sur l'Assemblée générale du Comité Manche de la Pêche Maritime de Loisir

Samedi 29 novembre 2014 à Créances, à 10 heures, Assemblée générale du Comité Manche de la Pêche Maritime de Loisir

Les adhérents des associations de pêcheurs de loisir en mer de la Manche sont invités!

protection de l'esturgeon européen (comité national des pêches CNPMEM)

Campagne d’information et sensibilisation du monde de la pêche

 1. Situation et statut de l’espèce

- L’esturgeon européen est l’espèce sauvage endémique de France et d’Europe, la seule à tolérer les eaux salées : un esturgeon capturé en mer est un esturgeon européen ;

- Autrefois présent dans toute l’Europe, il n’existe plus désormais qu’une seule et fragile population dont les dernières zones de frayères fonctionnelles sont localisées sur la Garonne et la Dordogne ;

- L’esturgeon européen est une espèce amphihaline qui réalise l’essentiel de son cycle de vie en mer : après naissance en eau douce, les juvéniles séjournent quelques années dans l’estuaire de la Gironde (été) ou dans son panache maritime (hiver). A partir de l’âge de 3 à 8 ans, les juvéniles quittent complètement la zone pour se disperser dans les eaux côtières (bande des 40m de profondeur) du Golfe de Gascogne, Manche et Mer du Nord. Ils n’y reviendront qu’à l’âge de la maturité qui intervient à 10-11 ans pour les mâles et 15-16 ans pour les femelles. L’espérance de vie de ce poisson est de plusieurs dizaines d’année. ;

- L’espèce est gravement menacée et strictement protégée en France, en Europe et par toutes les conventions internationales (CITES, Bonn, Bern, OSPAR, etc.). La capture (ciblée), le transport, …, la mise en vente et la vente sont interdits.

 

2. Actions du Plan national 2011-2015 (www.sturio.eu)

- Parmi les différentes actions poursuivies dans le cadre du Plan national d’Actions 2011-2015 et des démarches qui ont précédées, l’élément majeur concerne la maîtrise de la reproduction artificielle de l’espèce depuis 2006, après plusieurs décennies de travaux expérimentaux. Depuis lors, chaque année, quelques dizaines à centaines de milliers d’individus sont libérés en Gironde. Près de 2 millions de juvéniles ont été libérés depuis 2006. Grâce aux différentes actions du plan, l’espoir d’un retour de l’espèce est renaît ;

- La présence de l’espèce est désormais attestée sur toute la façade Atlantique-Manche-Mer du Nord. Elle est amenée à se renforcer à court terme et à perdurer : les derniers juvéniles des cohortes 2006 à 2008 et surtout l’essentiel des individus des cohortes 2009 à 2011 encore présents dans ou à la périphérie du bassin girondin s’apprêtent à le quitter au cours de l’hiver prochain et à se disperser en mer.

 

3. Contribution du monde de la pêche

- Les captures accidentelles de l’esturgeon européen, essentiellement au filet et au chalut de fond, en constante augmentation dans le Golfe de Gascogne depuis 2009 (200 à 300 captures/an), sont amenées à connaître la même évolution en Manche et en Mer du Nord. Sans information du monde de la pêche, le risque de mortalité lié aux captures accidentelles en mer existe ;

- l’espèce à maturité tardive, présente sur une zone de répartition marine très fréquentée par de multiples usages, est toutefois très robuste et résistante à l’épreuve de la capture : sauf exception, les individus sont généralement vivants lorsqu’ils sont découverts par les pêcheurs et peuvent être libérés dans de bonnes conditions. De la bonne information des pêcheurs peut dépendre l’avenir de l’espèce. Dans le Golfe de Gascogne, plus de 99 % des captures sont désormais relâchées vivantes.

- En cas de capture d’un esturgeon en mer, il est impératif de relâcher l’individu, qu’il soit vivant, blessé ou mort (interdiction de le transporter), puis de la déclarer selon les consignes présentées sur les supports (date et lieu de capture, taille du poisson et, le cas échéant, le numéro de marque par téléphone ou le site www du plan national d’actions) ;

 

- Au-delà du geste citoyen, la mobilisation des pêcheurs valorise l’image de la profession (ou leur activité de loisir) et conforte son rôle de sentinelle de la mer. Les informations déclarées contribuent à préciser la situation et les connaissances de l’écologie de l’espèce.

Agenda

novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Espace réservé aux membres du comité. Veuillez rentrer vos informations de connexion pour accéder à l'espace membre.